Unabhängig - Wärmen. Kochen. Backen.

Lotus Speicherofen QM 1

Lotus Speicherofen QM 1

Unser Kunde, Herr Pralong, fasst seine Erfahrungen für uns in französischer Sprache zusammen.

Hier sein Bericht: 

Situation: maison individuelle de deux étages en Suisse, à 680 mètres d'altitude, plein sud. Chauffage solaire passif: par jour de beau temps en plein hiver et sans chauffage, la température monte jusqu' 19-20 degrés. Le LOTUS chauffe tout l'étage supérieur (environ 60 mètres carré). Le LOTUS est notre source unique de chauffage pour cet étage. En semaine, première fournée à 16h. Avant cela, il n'y a personne à la maison.

Le week-end, chauffe à raison de 3-4 fournées/jour selon la météo (présence ou non du soleil). Allumage top-down avec porte du poêle entrouverte pendant 15 mn environ.

Avantages:
1. Excellente conservation de la chaleur. Avec une dernière fournée vers 22h, le poêle est encore bien chaud à 9h00 le lendemain matin.Constat pendant les nuits les plus froides de l'hiver dernier (il n'y en a pas eu beaucoup):

Avec 3 fournées d'environ 4 kg de bois à partir de 15h30:
température extérieure à 16h: -4
température intérieure à 16h: 15
température extérieure à 21h: -6
température intérieure à 21h: 21
température extérieure le lendemain matin à 7h: -7
température intérieure le lendemain matin à 7h: 19

2. Très bonne qualité de chaleur. Le chauffage par rayonnement de la pierre ollaire est confortable et économique. On ressent le même sentiment de confort à 18 degrés qu'à 20 degrés avec un chauffage conventionnel. Gain de deux degrés pour une sensation de chaleur identique.
Températures plus constantes: avec notre ancien poêle, la pièce principale atteignait facilement des températures de 25 à 26 degrés. Le LOTUS monte jusqu'à 22-23 quand nous chauffons beaucoup, mais pas plus.

3. Consommation de bois réduite, très bonne combustion: par rapport à l'hiver 2012-2013, économie d'un stère de bois. A relativiser: le dernier hiver a été particulièrement doux. Vidage des cendres tous les 12-13 jours. Aussi rapide et facile qu'avec un bac de récupération de cendres.

4. Mode de chauffage. Il faut apprivoiser le LOTUS. Il n'y a selon moi pas de recette unique. Tout dépend des besoins de l'utilisateur, du tirage de la cheminée, etc....

Méthode Schleicher: 2 fournées par jour de 3-4 kilos de bois de feuillu sec (16 et 21h30). Ouverture complète du tirage à l'allumage. Fermeture du tirage dès qu'il ne reste qu'un lit de braises. Pour nous, cette méthode a un inconvénient: combustion incomplète du bois et poêle tiède ou froid le lendemain matin. Il faut dire que notre conduit d'évacuation des fumées est court (environ 1m50 seulement, ce qui ne favorise pas le tirage).

Notre méthode. Dès qu'il ne reste qu'un lit de braises du premier allumage, remplissage immédiat du poêle avec 3-4 bûches. Réduction du tirage de moitié. Répétition de la même manoeuvre à 19h30, maintien de l'ouverture du tirage à moitié. A 22h, nouveau remplissage avec réduction du tirage au trois-quart pour la nuit.

Notre façon de chauffer est finalement un compromis entre la méthode Schleicher et le mode d'emploi du Lotus, qui recommande un chauffage en continu.

5. Esthétique et pratique. Le poêle est élégant et prend peu de place. Aisément démontable et transportable.

Inconvénients
1. Le seul que nous ayons trouvé est la dimension étroite du poêle en largeur. Les buches de 33cm passent en longueur, mais pas en largeur. Il faut donc les insérer de biais. Peu pratique.
2. Ce n'est pas un inconvénient, mais nous n'avons pas trouvé d'utilité à la manette qui permet de passer du mode "convection" au mode "rayonnement." Expérience faite, le temps de chauffe est quasiment identique.

Charles Pralong